Sculpturelles

05-26/11/2011

L'exposition « SCULPTURELLES » est un hommage à la Femme créatrice et elle va réunir six artistes: Claudia Von Boch, Doris Althaus (CH), Janine Derouet (F), Josette Taramarcaz (CH) Marie Saurer (CH), Marie-Laure Griffe (F),
Elles font vivre leurs personnages avec la couleur, les oxydes et les différents traitements de la matière ou des cuissons. Toutes en céramique, les œuvres réalistes ou symboliques, de grandes ou petites dimensions, sont vues à travers le regard de la femme artiste.
Si l'artiste céramiste doit dompter la matière et la faire vivre, la sculpture est matière, force intérieure et vie, la femme elle, est naturellement associée au principe maternel qui donne la vie.
L'art céramique a souvent été considéré comme un art mineur et la sculpture est restée à l'écart dans le monde de l'art moderne. Les femmes artistes n'ont été que très peu visibles car l'art de celles-ci était considéré comme inférieur à l'art masculin.
Cette exposition montrera la représentation de la figure humaine, ses différentes attitudes, l'esthétique, la séduction ou la spiritualité de l'être humain avec un peu d'humour.
Un défi et une occasion de se poser quelques questions sur l'art et sur la Femme en tant qu'artiste.

Téléchargez des dossiers

Josette Taramarcaz

Sculpteur vit et travaille à Fully en Suisse Membre de Visarte, Société des artistes visuels suisses et de Swissceramics .Quarante expositions personnelles et collectives en Suisse, en France, en Allemagne, en Egypte, au Japon où ses oeuvres se retrouvent dans des collections publiques et privées.
Le travail de Josette Taramarcaz suit une logique subjective basée sur l’émotion, les racines et la mémoire. Alternant figuration et abstraction, elle compose avec ces approches différentes. Les deux facettes de sa sculpture conjuguent les mêmes forces opposées: la masse et le poids, l’ancrage dans la terre et la réalité, auxquels s'opposent, la fragilité, la légèreté, la croyance en un envol possible.

 

 

 

 

Marie Saurer

Ces femmes nous ramènent à des images achétypales de femmes-sages, sauvages, aimantés et généreuses. Elles nous parlent de notre intériorité, des expériences de la vie accumulées. Universelles et pleines d'humanité, elles nous sont proches, familières. C'est leur force intérieure, la présence et l'aisance dans leur corps, leur sensualité et leur sérénité qui nous attirent et nous ancrent dans notre enracinement.
C'est un travail né de l'écoute intérieure, de laisser croître et naître ce qui couve, c'est un travail d'une « femme qui court avec les loups Marie Saurer met en forme des femmes qui nous parlent de force, d'ancrage et d'enracinement. Elle laisse parler la matière, sensuelle et rugueuse à la fois.
Elle travaille pendant une dizaine d'années la céramique utilitaire dans son atelier de la Barre à Lausanne. Sa recherche était de parvenir à une production d'objets utilitaires fins et légers, souvent tournés en porcelaine et sobrement décorées.
Petit à petit elle se dirige vers un travail moins utilitaire, plus centré sur l'expression. Elle prends alors des cours de modelage académique et elle suive une formation en art thérapie.

 

 

 

 

 

Claudia Von Boch

 

 

 

 

Janine Derouet

Née en 1954, dans le vignoble Nantais, je découvre la terre et la céramique en 1974 et je m'oriente vers la sculpture en 1986. Je passe ensuite, du modelage au bronze, et du modelage à la pierre, avec la même passion. Passion que je transmets depuis 25 ans déjà, dans un atelier, à une centaine d’élèves, adultes et enfants.
Depuis une dizaine d'années, un autre travail : Merveilleuse et magique association de la sculpture, la céramique et la oouleur , en cuisson RAKU.
Dernière expo personnelle en 2009
En perrnanenoe : Galerie OBENICHE - HONFLEUR
Galerie a: ART ET COMPARAISON »- PARIS
A BAULE

 

 

 

 

Marie-Laure Griffe

Diplômée de I'ENSAAMA, ( BTS de plasticien volume en 1985 et diplômée de l'ENSAD, ( Art, espaoe,volume en 1987 (dont six mois en édîange à l'école des Arts Décoratifs a Vienne, Autriche).
Franco-suisse, Marie-laure Griffe travaille depuis plus de quinze ans dans la région parisienne. Son matériau de prédilection est la terre, Principalement la terre cuite. Mais _sa passion pour e modelage I'ammène également a l’utilisation du ciment pour de grandes réalisations “Les Pierres frites” en 1999 et “La Poupée” de Lagny, Décembre 2007.
Elle participe à diverses expositions parmi lesquelles le Salon de la Figuration Critique en 1991 et 1992, “2000 nains à Bagatelle” en 2000, - “Georges Sand, Interprétation 2004”, Couvent des Coredeliers, Châteauroux, 2005. - Salon Céramique 14, Paris en 2008 - “L’art est dans ma nature" , Saint-Jean d’estissac, terres contemporraines en 2009. - Les journées de la céramique, place Saint-Sulpice, Paris en
2010. - Exposition Je rêve”, Février-Mars 2011, organisée par les ateliers d’Art de FRance, Paris.
Elle réalise des installations comme : - “ les grains de terre” en 2005 - “ Les racines du ciel” en 2006 - “ le goûter du fond des bois” ( travail de céramique et terre crue réalisé avec des enfants de CM1) en 2010 pour le festival “Printemps de Paroles”, Parc culturel de Rentilly. - “Merci de prendre soin de la terre", Sculpture en terre crue, Parcours d’artistes, Pontault- Combault en 2010.
Elle expose personellement : - Studio Théâtre, caroussel du louvre en 2001 - “Figures libres", Charenton en 2003. - “Les secrets terre de Madame Kitsch", Lagny en 2003. - “Fantaisies multipliées”, Serris en 2005. - “Surprise”, Centre d'art de l’ancienne Synagogue, La Ferte sous Jouarre.
Actuellement des pièoes sont présentées à la galerie Goutte de Terre à paris et à la galerie Artémise à Dinard.

 

 

 

 

 

 

 

Doris Althaus

Des êtres oomme toi et moi
L’artiste Doris Altbaus établie à Soleure maîtrise l’art d’insuffler la vie à ses personnages en céramique. Que se soit un regroupement dense de figurines vautrées sur un divan douillet vert lucide, ou installées sur un long banc muraille, observant les passants, on a l’impression qu’à tout instant elles se mettent soudainement à se mouvoir, se levant en prenant la fuite ou dîangeant leur position. Des enfants s’empressent, encerclant un adulte, jouant ou cherchant la proximité de celui-ci, d’autres restent immobiles, se renfermant sur eux -même, se laissant aller à toute sorte de rêveries. De nombreuses figurines plus petites sont crées dans un mouvement tout à fait spécifique, dans in déroulement de mouvement que l’on perçoit grâce à leur expression flagrante. Les grands personnages sont fascinant par le fait qu'elles s’approprient la pièce dans la quelle ils sont installés, comme s'ils n’étaient en terre, mais bien en vie.